le Ministère Les Org et Etab Rattachés Les Marchés Publics UCPP Partenariat Evenements
TOUT MEETFP...                                                                                          Textes Partenaires E-mails

Mise à jour le   -   31/01/2015

  -  

. Vous êtes ici: Accueil

SEEFTP 1656 visites

Modif tsanta 25-03-2011 ilay contenu lien survol no mivoaka

Couvannuaire1112.jpg

ANNUAIRE STAT 2011-2012

M. RAMANANTSOA RAMARCEL Benjamina, nouveau Ministre de l'Emploi, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, est officiellement rentré dans ses fonctions ce mardi 27 janvier 2015. Il a pris les rênes de ce département des mains de son prédécesseur M. Gatien HORACE. La cérémonie de passation s'est déroulée dans l'enceinte du MEETFP en présence d'un parterre de personnalités, cadres et personnel dudit Ministère ainsi que des invités.

COUVANN20122013.jpg

ANNUAIRE STAT 2012-2013





Le mot du Ministre

:

Nous vous souhaitons la bienvenue et une bonne visite sur ce site.

En tenant compte du fait que plus de 80% de la production proviennent du secteur informel à Madagascar, nous appelons tous les acteurs de l'enseignement technique et de la formation professionnelle à bien prendre conscience que le développement socio-économique harmonieux de notre chère patrie requiert des apprentis armés de techniques mises à jour, de technologies appropriées, et de professionnalisme.

D'où la priorisation des trois défis du Ministère de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle à savoir:

1- Revaloriser l'enseignement technique et la formation professionnelle: programmes d'enseignement et de formation remis à jour et adaptés aux différentes régions, enseignants et formateurs bien formés, recyclés et motivés.

2- Décentraliser: formation de proximité adaptée à chaque localité

3- Mettre aux normes aussi bien les programmes, le personnel que les infrastructures

 

Ces mesures sont en accord avec les recommandations de l'UNESCO en matière de formation technique et professionnelle.

Ainsi:

- Les 300 000 jeunes arrivant chaque année sur le marché du travail, pourront, avec leurs qualifications, intégrer plus aisément les différentes activités de production.

- Les jeunes ne pouvant plus continuer leurs études conventionnelles, pourront suivre des formations qualifiantes et professionnelles.

- Les régions pourront compter sur leurs jeunes pour accélérer leur développement

- Les entreprises, industries, investisseurs..., seront à même de trouver sur place une main d'oeuvre sûre et qualifiée.

.

Oeuvrons ensemble pour réussir...